Virus informatique Petya : une cyberattaque sans précédent

Un mois après la cyberattaque Wanna Cry, le virus Petya touche aujourd'hui de nombreuses grandes entreprises, en Ukraine, en France, dans le monde entier (Mars, Nivea, Auchan et certains sites gouvernementaux).

Virus informatique Petya : une cyberattaque sans précédent

Dans certaines entreprises, le virus a même réussi à atteindre les serveurs qui gèrent le site Internet, comme cela a été le cas chez Saint-Gobain.
On retrouve aussi des matériels, des infrastructures à l'arrêt, jusqu'aux postes de contrôle de radioactivité de la centrale nucléaire Tchernobyl.
On peut dire aujourd'hui que les deux virus appartiennent à la même famille de "rançongiciels" puisqu'ils demandent une rançon pour débloquer l'accès aux fichiers ou à la machine mais il semblerait que Petya ait pour objectif premier les dégats matériels, la destruction de fichiers, en perturbant les systèmes informatiques.
Petya est aussi quelque peu plus complexe dans la mesure où il dispose de plusieurs méthodes pour se propager.
Enfin, malheureusement là ou Wannacry avait montré le manque de mise à jour logicielles dans les grandes entreprises, Petya confirme que peu de mesures ont été prises.
L’ANSSI (Agence Nationale de Sécurité des Systèmes d’Informations) a émis un bulletin d’alerte via le CERT-FR (http://cert.ssi.gouv.fr/site/CERTFR-2017-ALE-012/index.html) concernant cette cyberattaque et les principales mesures à adopter préventivement ou curativement si une infection est constatée.
Vous connaissez sans doute les premières mesures de précaution à prendre face à cette sitaution mais il est toujours bon de les rappeler :

Nos conseils :
- Ne pas ouvrir de pièces jointes en provenance d'une source inconnue
- Faire régulièrement des sauvegardes sur des supports non connectés à Internet
- Mettre à jour régulièrement vos systèmes d'exploitation et logiciels utilisés !